• AIDC T-CH-1 Chung-Hsing

    Formant l'épine dorsale de l'industrie aéronautique taiwanaise, l'AIDC fournit une partie de son équipement à la force aérienne chinoise nationaliste. Après avoir livré à cette dernière des Pazmany PL-1 A, des Bell UH-1 H et des Northrop F-5E construits sous licence, la firme chinoise décida de se lancer dans un projet qui reçut l'appellation de Chung Cheng et s'adressait à l'aviation militaire locale. Inspirées du North American T-28 Trojan, l'étude en question aboutit à la mise au point du T-CH-1 (de nombreux T-28 avaient été employés au Viêt-nam, notamment dans la phase finale de la guerre pour la lutte antiguérilla). Le travail sur le nouvel avion débuta en novembre 1970 et deux prototypes furent assemblés. Le premier d'entre eux, baptisé XT-CH-1A, se présentait comme un appareil d'entraînement, tandis que le second, dénommé XT-CH-1B, disposait d'un armement léger qui le destinait à la lutte antiguérilla (ils volèrent respectivement le 23 novembre 1973 et le 27 novembre 1974).
    Après les essais de ces deux machines, la force aérienne chinoise nationaliste se prononça en faveur du XT-CH-1B dont la production commença en 1976 à l'usine de Taizhong. Les cinquante exemplaires commandés furent livrés en unité jusqu'en 1981 au rythme de un par mois. Réservés aux écoles de pilotage, ils se substituèrent ou s'ajoutèrent aux T-28 dont ils sont issus, la différence majeure entre les deux avions étant le remplacement du moteur à piston du Trojan par le turbopropulseur Avco Lycoming T53, qui confère au T-CH-1 une pointe avant plus effilée. Le train escamotable et la disposition en tandem des sièges demeurent cependant inchangés. Les performances sont pratiquement les mêmes que celles du T-28, mais le carburant spécial plus riche en octane n'est plus nécessaire. Le T-CH-1, qui est tout d'abord un appareil d'entraînement, peut être équipé de roquettes et de bombes légères pour être employé dans des actions antiguérilla. Cette possibilité est intéressante pour la force aérienne chinoise nationaliste étant donné la position politique de Taiwan. Le T-CH-1 n'a suscité que très peu d'intérêt à l'étranger car il n'offrait pas d'avantages plus importants que ses concurrents.

     

     

    Origine: Taïwan

     AIDC T-CH-1

    Caractéristiques

    Type:

    avion d'entraînement et d'attaque au sol

    Moteur:

    turbopropulseur Avco Lycoming T53-L-701 de 1 081 kW (1 450 ch) sur l'arbre construit sous licence à Taiwan

    Performances:

    vitesse maximale à 4 570 m, 590 km/h ; vitesse de croisière à 4 570 m, 405 km/h ; vitesse ascensionnelle initiale, 1 035 m/mn ; plafond pratique, 9 755 m ; distance franchissable maximale, 2 010 km

    Masses:

    à vide, 2 610 kg ; maximale au décollage, 5 055 kg

    Dimensions:

    envergure, 12,19 m ; longueur, 10,26 m ; hauteur, 3,66 m ; surface alaire, 25,18 m²

    Armement:

    pylônes sous voilure pour canons, roquettes et bombes

    Pays ayant utilisé ou utilise:

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :