• Arado Ar 96

     

    L'Arado Ar 96 B fut le plus important des biplaces

     

    école employés par la Luftwaffe, principalement

     

     dans les deux versions B-l (entraînement primaire)

     

    et B-5 (entraînement au tir).

    C'était un avion à aile cantilever,  fuselage monocoque, revêtement métallique léger en duralumin et à train rentrant. L 'Arado Ar 96 présentait un choix technique avancé pour l'époque au moment de son adoption par la Luftwaffe en 1940.

    13 escadrilles école de chasse furent équipées d'Ar 96 B, entraînant jusqu'à la fin de la guerre les élèves pilotes destinés au remplacement des pertes au sein des unités combattantes.


    Les développements de cet avion devait conduire aux modèles Ar 199 et Ar 296. L'ultime version de ce remarquable appareil devait être produite en France par la firme SIPA et connu sous le nom de SIPA S.10 .

     

    Arado 96

    Le modèle le plus construit de tous les Arado fut incontestablement l'Ar 96 B.

    Ce monoplan à aile basse aux lignes élégantes, fut l'un des avions d'entraînement standard de la lufwaffe de 1940 à 1945 et servit également commeavion de combat tactique.

    Doté d'un moteur V12 inversé Argus As-410A de 465 ch refroidi par air, entrainant une hélice bipale Argus à vitesse constante.

    l'Ar-96B possédait un train rétractable vers l'intérieur, des volets hypersustentateurs, un poste de pilotage fermé et une mitrailleuse MG-17 fixée sur le côté droit du moteur(certains possédaient un canon servi par l'observateur à l'arrière du cockpit).

    Une production française de 205 exemplaires exista jusqu'en 1958, de dérivés de l'Arado 96 (les Ar 396, SIPA 10,11,111 et 12), (un avion surtout biplace fabriqué à au moins 11546 exemplaires pour l'Allemagne et ses alliés) furent récupérés à partir de 1944 par l'aviation française.

    (c'est le bureau d'étude Dewoitine qui sous contrôle allemand avait éllaboré le projet Ar396).

    205 exemplaires du Nord 1101 furent construits à partir de 1946 pour l'Armée de l'Air et l'Aéronavale françaises puis en 1951 pour le marché civil. Sous le nom de "Ramier" pour les militaires et de "Noralpha" pour les civils.

    Ce quadriplace d'entraînement motorisé par un Renault 6Q-10 de 230 ch est dérivé du Messerschmitt Bf 108 (dont l'armée de l'air avait récupéré une grosse dizaine dexemplaires) connu en France sous le nom de Nord 1001 des biplaces fabriqués à 285 exemplaires pour nos forces aériennes.

    Type

    biplace d'entrainement

    Moteur Argus As 410 A-1
    Armement 1 MG17 7,9mm
    Vitesse maximale  
    Vitesse de croisière 340 km/h à 3000 m
    Vitesse ascensionnelle  
    Plafond pratique 7 200 m
    Autonomie  
    Poids 1412 kg /1745 kg
    Envergure 10,96 m
    Longueur 9,13 m

    Hauteur

    3,48 m

    Surface alaire

     

    Equipage

    2


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :