• Au début des années 60, l'USAF (United States Air Force) avait dans ses rangs un avion de transport efficace mais d'un autre côté, vieillissant. Ce dernier était le Douglas C-133 Cargomaster, il servi notamment au Vietnam. Ainsi, l'USAF chercha à le remplacer et en 1963 publia un cahier des charges stipulant un avion de transport stratégique dont la charge utile doit être au maximum de 60 tonnes avec une distance franchissable d'environ 13 000 km. Aussi, l'appareil devait décoller à partir de pistes de fortunes de 2 500 m et de 1 200 m à l'atterrissage. De plus, l'aile de l'avion devait au moins tenir 30 000 h de vol avant un remplacement. A son entré en service, le nouvel appareil devait servir aux côtés des C-141 Starlifter. 

    A ce programme très ambitieux, plusieurs avionneurs de l'époque y répondirent : Boeing, Lockheed (aujourd'hui Lockheed Martin) mais aussi Douglas. Parallèlement, à la mi-1964, l'USAF signa un contrat auprès des deux motoristes General Electric et Pratt & Whitney pour l'étude de réacteurs turbofan devant équiper ce futur avion de transport. En août de l'année suivante, l'USAF opta finalement pour le turbofan élaboré par General Electric, le GE 1/6. Quant au choix de l'avionneur, l'USAF se pencha vers la cellule Model 500 construite par Lockheed. Ainsi, Lockheed se mit à la conception d'un tel appareil avec bien entendu le GE 1/6 de General Electric.

    C-5 Galaxy par Vidiot
    C-5 Galaxy en vol

    Il en découla le C-5A Galaxy. Celui-ci avait des dimensions pour le moins impressionnante comme son envergure de 67.88 m ou encore de sa longueur de 75.547 m. Sa soute elle permet l'emport de charges volumineuses avec son volume de 985.32 m3 . Ainsi, il peut transporter des chars tel le M60 ou encore des hélicoptères de transport comme le CH-47 Chinook démontés. Côté dimension, la soute mesure 44.09 m de long avec les rampes baissées et 39.92 m quant elles sont relevées. La largeur est de 5.79 m et sa hauteur atteint 4.09 m et 2.96 m juste sous l'aile. Le chargement de l'avion peut se faire aussi bien par l'avant avec un nez relevable que l'arrière avec une rampe. Au niveau du poids, l'avion pèse à vide 153 t mais peut atteindre un poids maximum au décollage de 380 t. Quant à sa charge utile elle atteint 136 t. L'avion peut aussi transporter des passagers. En effet, 363 passagers peuvent prendre place dans l'avion en deux points différents, 73 sur le pont supérieur et le reste soit 290 dans le compartiment principal. Son train d'atterrissage lui, est composé de 13 trains soit 28 roues au total (4 de plus que le l'Antonov An-124 Ruslan). Malgré un train assez important, la mise en œuvre du Galaxy est difficile étant donné qu'une piste aménagée de 2 000 à 2 500 m est nécessaire au décollage et de 700 m pour l'atterrissage. L'avion peut aussi parcourir avec ses 136 t de charge, 5 526 km et 13 742 km à vide.

    Gigantic C-5 Galaxy Air Mobility Command aircraft par airgap
    Détail du basculement du nez de l'avion vers le haut

    Ce premier appareil, qui n'était pas un prototype, effectua son premier vol le 30 juin 1968 motorisé par quatre turbofan YTF39-GE-1 développant chacun 182.38 kN de poussée. Après évaluation, la construction en série de l'avion débuta et se termina en 1973 avec 81 exemplaires. Ces appareils furent utilisés durant la Guerre du Vietnam et celle du Kippour où un exemplaire fut détruit.

    C-5 Galaxy Cargo Bay par Schraders
    Détail de la soute d'un C-5 Galxy

    En août 1980, une nouvelle aile fut testée sur un C-5A Galaxy, étant donné que la structure de l'aile était trop légère et souffrait également de criques. Ainsi, une nouvelle version de l'avion apparut, le C-5B Galaxy. Celle-ci se caractérisait par une nouvelle aile mais aussi une nouvelle motorisation, avec le TF39-GE-1C. Au total 127 exemplaires furent construit dont 77 par reconversion des C-5A. Enfin en 2000, afin de prolonge la durée de vie des C-5B Galaxy jusqu'en 2030 environ, Lockheed proposa donc à l'USAF de moderniser ses avions en incluant un cockpit digital, une amélioration des systèmes ainsi que l'intégration d'une motorisation civile donc de quatre turbofan General Electric CF6-80C2 développant une poussée unitaire de 266.89 kN, le même moteur qu'utilise actuellement les A300, A310 et B767.

    Une troisième version de l'avion existe également. C'est la version C-5C. Celle-ci a pour but le transport spatial, donc de tout engins destinés à la NASA soit des satellites, des équipements spatiaux etc ... Seulement deux exemplaires assurent cette fonction.

    Usaf.c5.galaxy.750pix.jpg par WarderJack
    C-5 Galaxy en vol

    Plus récemment, le C-5 Galaxy a servi durant le conflit en Irak entre 2003 et 2007 mais aussi dans la guerre du Koweït entre 1990 et 1991. Aujourd'hui, le Galaxy se contente avec sa grande capacité d'emport d'être le pilier du transport stratégique américains. 

    Sur les 131 exemplaires construit, 81 C-5A et 50 C-5B, aujourd'hui, il ne reste en service plus que 125 exemplaires en service. De quoi encore tenir un bout de temps.

    USAF 68-0213 par Drewski2112
    C-5 Galaxy à l'atterrissage

    Caractéristiques :


    Nationalité : Américaine
    Constructeur : Lockheed Martin
    Date du premier vol : 30 juin 1968
    Date de mise en service : 1970
    Date de retrait : Toujours en service
    Nombre d'exemplaire : 131
    Prix : 167.7 millions de dollars pour C-5B

    Rôle : Avion de transport lourd stratégique
    Équipage : 8 (deux pilotes, un copilote, deux mécaniciens et trois soutiers)
    Envergure : 67.88 m
    Longueur : 75.54 m
    Hauteur : 19.85 m
    Surface alaire : 576 m²
    Poids à vide : 153 t
    Poids maxi au décollage : 380 t
    Capacité en carburant : 193.6 t

    Moteur : Quatre turbofan General Electric TF39-GE-1C à double flux
    Puissance : 191 kN unitaire
    Vitesse maxi : 932 km/h
    Vitesse de croisière : nc
    Vitesse ascensionnelle : 549 m/min
    Plafond : 10 895 m
    Autonomie : 13 742 km à vide
    Armement : Aucun





















    C-5 Galaxy Transport EAA par Observe The Banana


    An Army Oil Analysis Program mobile lab is loaded onto a C-5 Galaxy aircraft destined for Southwest Asia. par larryzou@
    Chargement d'un camion à destination d'Asie du sud-ouest



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique