• Le biplace MB-326 s'étant révélé un très bon appareil et une plate-forme de tir d'une grande stabilité, plusieurs versions d'attaque de cette machine robuste et fiable furent réalisées. Mais le constructeur ne fit pas prendre l'air au modèle monoplace d'attaque et d'appui rapproché désigné Aermacchi MB-326K et propulsé par le turboréacteur Viper 20 Mk 540 avant le 22 août 1970.
    Les premiers essais ayant montré la nécessité de disposer d'une poussée plus importante, le second prototype fut doté d'un Viper 632-43 de 1 815 kgp, ce qui permit d'équiper l'appareil d'un armement plus conséquent, comprenant deux canons de fuselage à mise à feu électrique. L'espace de cabine récupéré grâce à l'élimination du siège arrière fut utilisé pour l'entreposage des tambours de munitions des canons et la mise en place d'un réservoir de carburant supplémentaire et de l'avionique, placée auparavant dans le nez. La cellule, qui présentait une configuration identique à celle du MB-326GB, fut renforcée à certains endroits afin de compenser les fatigues occasionnées par les manœuvres à basse altitude. L'avion reçut des ailerons reliés à des servocommandes hydrauliques.
    Le premier des deux prototypes auxquels donna lieu cet appareil prit l'air le 22 août 1970, c'est-à-dire plus de douze ans après l'envol du premier MB-326. Mais la commercialisation du nouvel avion allait se révéler des plus difficiles pour le constructeur italien. Le programme d'essais se déroula sans susciter de problèmes majeurs, mais un délai de deux années s'écoula avant l'arrivée des premières commandes, en l'occurrence un marché de six appareils passé par l'émirat de Dubaïe. L'avion allait être également acquis un peu plus tard par la Tunisie (8 exemplaires), le Ghana (6) et le Zaire (8). En 1974, Aermacchi livra à l'Afrique du Sud sept MB-326K, quinze de ces machines étant assemblées sous licence par Atlas Aircraft Corporation au cours de l'année suivante. Cette firme continua à produire l'avion sous l'appellation d'lmpala Mk 2. L'impala Mk 2 est équipé d'un Viper 20 Mk 540.

     

     

    Origine: Italie

     

    Aermacchi MB-326K

    Caractéristiques

    Type:

    monoplace d'attaque, d'appui rapproché et de reconnaissance tactique

    Moteur:

    turboréacteur Rolls-Royce Viper 632-43 de 1 815 kgp

    Performances:

    vitesse maximale en configuration lisse à 1 525 m, 890 km/h ; vitesse maximale avec charge offensive à 9 150 m, 685 km/h ; vitesse ascensionnelle initiale en configuration lisse, 1 980 m/mn ; rayon d'action de combat en mission 10-10-10 avec charge offensive maximale, 270 km ; distance franchissable en convoyage avec 2 réservoirs de carburant supplémentaires, 2 130 km

    Masses:

    à vide, 3125 kg ; au décollage en configuration lisse, 4 645 kg ; maximale au décollage avec charge offensive, 5 895 kg

    Dimensions:

    envergure avec réservoirs supplémentaires d'extrémités de voilure, 10,85 m ; longueur, 10,67 m ; hauteur, 3,72 m ; surface alaire, 19,35 m2

    Armement:

    2 canons DEF A 553 de 30 mm approvisionnés à raison de 125 obus chacun et une charge offensive de 1 815 kg généralement identique à celle du MB-326GB; 2 missiles air-air Matra 550 Magic et 4 caméras en nacelle

    Pays ayant utilisé ou utilise:

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique