• Bell 204/205

    Les livraisons de Model 204 a l'armée américaine ayant atteint plus de 2 500 exemplaires, il n'est pas surprenant que le projet de Model 205, proposé par la firme Bell en 1960, ait suscité l'intérêt de l'US Army. Suivit une commande , en juillet 1960, de sept hélicoptères YUH-1D à des fins d'évaluation. Équipée d'un turbomoteur Lycoming T53-L-11, cette version se différenciait du Model 204 par un  rotor principal de plus grand diamètre, par un fuselage rallongé pouvant accueillir douze à quatorze soldats équipés ou six blessés couchés et une équipe médicale et par une plus grande capacité en carburant. Le premier YUH-1D effectua son vol initial le 16 août 1961, et l'appareil entra en production sous l'appellation d'UH-1D. Deux miles huit machines de ce type, dont le premier exemplaire quitta les chaînes de montage le 9 août 1963, furent réalisées pour le compte de l'US Army, Quant à l'UH-1H, très proche de son prédécesseur, il a été pourvu du turbomoteur T53-L-13 de 1 400 ch, les quarante derniers  exemplaires construits étant réservés à l'armée turque. Parmi les diverses variantes auxquelles a donné  lieu cet hélicoptère figurent trois EH-1H de contre-mesures électroniques, conversions d'UH-1H qui, depuis ont été remplacées dans leur tâche par des Sikorsky EH-60A, et 200 UH1V, dérivés d'UH-1H réalisés par l'US Army Electronics Command. Les versions militaires du Model 205 comprennent aussi dix CUH-1H d'entraînement opérationnel des Forces Armées canadiennes (désignés par celle-ci CH-118) et trente HH-1H de recherche et sauvetage de l'US Air Force. La production d'UH-1H destinée à l'US Army s'élève à 3 573 exemplaires, et les estimations concernant le nombre d'appareils encore en service en l'an 2000 tournaient autour de 2 700 machines. A la suite d'un programme de modernisation, ces hélicoptères ont reçu un avionique et un rotor principal plus évolués ainsi qu'un système de navigation Dopler. Outre les appareils exportés par Bell, des modèles civils et militaires ont été assemblés sous licence en très grand nombre, et continuent toujours de l'être par Agusta, sous l'appellation d'Agusta-Bell AB-205, et par Fuji, au Japon, sous la dénomination d'HH-1H. Dornier en Allemagne, a également livré 352 appareils, équivalents de l'UH-1D qui servent dans la Luftwaffe et les Heeresfliegertruppen. A Taïwan, enfin , AIDC a fabriqué 118 machines.

     

    Variantes :
    EH-1H : équipé de contre-mesures élecroniques.
    UH-1H : équipé de contre-mesures élecroniques.
    UH-1V : dérivé de la version UH-1H
    CUH-1 : version d'entraînement Canada
    HH-1H : version de recherche et sauvetage

     
    Armement
    sans
    Masse
    à vide, 2 365 kg ; maximale au décollage, 4 310 kg
    Performance
    vitesse maximale, 205 km/h ; vitesse ascensionnelle initiale, 488 m/mn ; plafond pratique, 3 850 m ; distance franchissable avec capacité maximale de carburant, 510 km
    Pays Utilisateurs
    Type
    hélicoptère polyvalent
    Equipage
    2 hommes + 14 soldats
    Moteur
    turbomoteur Lycoming T53-L-13 de 1 044 kW (1 400 ch) sur l'arbre
    Dimensions
    diamètre du rotor principal, 14,63 m ; longueur rotor tournant, 17 ,62  m ; hauteur 4,41 m ; surface du disque du rotor principal, 168,11 m2
    Argentine Australie Bahrein Bolivie Brésil Birmanie Canada Chili
    Dubay Equateur Salvador Allemagne Colombie République Dominicaine Grèce Guatemala
    Honduras Indonésie Israël Japon Corée du Sud Libye Mexique Nouvelle zélande
    Pakistan Panama Pérou Philippines Singapour Espagne Taiwan Thailande
       
    Tunisie Turquie Etats-Unis Uruguay Venezuela Vietnam    
     
    Identification 
    Rotor principal
    Rotor principal à deux hélices, avec une antenne de chaque côté du rotor. 
    Compartiment équipage
      L'avant de l'appareil dispose de deux grandes fenêtres dont les bords sont inclinés vers le bas. Juste en-dessous sont placées deux fenêtres plus petites, qui ont une forme triangulaire. Les côtés de la cabine disposent d'une porte coulissante, avec 3 fenêtre rectangulaires, avec celle de devant qui est moins large. Le bloc moteur est placé sur le toit de la cabine , avec la tuyère d'échappement à l'arrière. L'arrière de la queue de l'appareil , dispose de deux ailerons horizontaux , un de chaque côté.
    Rotor arrière
    Le rotor de queue est placé à gauche, et est composé de deux petites pales.
    Train d'atterissage
    Le train d'atterrissage est composé de deux patins, avec deux fixations verticales, une à l'avant et une autre à l'arrière
    Accessoires
    Une barre horizontale est placée dans le bas de l'aileron verticale de l'arrière de la queue.
    Points marquants pour la reconnaissance 

    1. Deux grandes fenêtres de forme rectangulaire sur l'avant du cockpit avec les bords inclinés vers le bas.
    2. Deux petites fenêtres à l'avant gauche et droit du cockpit dans la partie inférieure.
    3. Bloc moteur avec une tuyère d'échappement à l'arrière du toit de la cabine.
    4. Frande porte coulissante sur les flancs de la cabine.
    5. Un patin de chaque côté de la carlingue fixés avec deux barres verticales à la carlingue.
    6. Rotor de queue à deux pales, placé du côté gauche de la queue de l'appareil.
    7. Petit aileron horizontale sur l'arrière gauche et droit de la queue de l'appareil.
    8. Trois petites fenêtres de forme rectangulaire sur chaque flanc de la carlingue.
    a



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :