• Bristol Beaufort

    Ayant pris la succession du vieux biplan Vickers Vildebeest, le Bristol Beaufort fut le bombardier torpilleur standard de la RAF de 1940 a 1943, jusqu'a ce que lui-meme soit supplants par le Beaufighter lance torpilles.


    Le Beaufort Mk I, qui effectua son vol inaugural le 15 octobre 1938 et dont les premiers exemplaires etaient propulses par des Bristol Taurus II en étoile de 1 010 ch (plus tard remplaces par des Taurus VI), entra en service dans le Squadron 22 au mois de decembre 1939 et accomplit sa premiere mission de mouillage de mines le 15 aout 1940.

    Le Beaufort fut egalement le premier avion de la RAF à larguer, le 7 mai, la bombe de 907 kg. La production du Beaufort Mk I s'eleva a 965 appareils, version suivie par le Beaufort Mk II, qui etait muni de moteurs en étoile Pratt & Whitney Twin Wasp americains;

    il continua à être construit jusqu'en 1943 et fut realisé à 415 exemplaires. Les derniers Beaufort Mk II etaient des avions d'entrainement sur lesquels la tourelle dorsale a deux mitrailleuses avait ete supprimee.


    Les Beaufort equiperent six squadrons du Coastal Command bases au Royaume-Uni et quatre unites implantees au Proche-Orient ;

    ils se rendirent celebres en attaquant les navires de guerre allemands Scharnhorst et Gneisenou dans le port de Brest le 6 avril 1941 (le Flying Officer K. Campbell du Squadron 22 fut decore de la Victoria Cross a titre posthume pour la bravoure dont il fit preuve a cette occassion.

    Le Beaufort a été conçu en 1937 pour répondre aux besoins du ministère de l'Air britannique qui voulait se doter d'un appareil pouvant servir à la fois de bombardier de reconnaissance polyvalent et de bombardier-torpilleur basé à terre.

    Au sein de l'ARC, il a été utilisé en Amérique du Nord dans le 149e Escadron de bombardiers-torpilleurs du Commandement aérien de l'Ouest et outre-mer comme bombardier-torpilleur dans le 415e Escadron du Coastal Command.

    Une des armes les plus efficaces de la guerre moderne est la torpille aérienne. Les Bristol "Beaufort", les avions lance-torpilles de la Royal Air Force ont probablement plus d'heures de mission à leur actif que n'importe quel appareil du même type, allié ou ennemi, et ils se sont révélés les plus efficaces.

    Nombreux sont les" Beaufort" qui opèrent au-dessus de l'Atlantique, de la Manche, et de la Méditerranée. Des douzaines et des douzaines de navires ennemis ont été coulés, et beaucoup plus encore endommagés, par les bombes et les torpilles des "Beaufort".

    Et les mines qu'ils ont mouillées ont fermé à l'adversaire des voies maritimes importantes, désorganisé ses communications, et retardé l'instruction de ses marins.

    Le travail des "Beaufort" est en grande partie soustrait à l'attention par le silence qui, si souvent, enveloppe les devoirs de tous les jours, en dépit de leur importance primordiale. Quand sera écrite l'histoire des tâches accomplies par les "Beaufort" dans cette guerre, leurs longues et fatigantes heures de reconnaissance se reculeront à l'arrière-plan, laissant apparaître en pleine lumière les hauts faits dont l'attaque de Brest, en plein jour, nous fournit un splendide exemple.

    Au cours de ce raid, les défenses ennemies, extrêmement puissantes, furent percées, et un croiseur de bataille, qui se trouvait à l'ancre dans le port, fut torpillé.

    La performance du "Beaufort" a été si satisfaisante en tous points qu'un grand nombre de ses caractéristiques les plus marquées ont été incorporés dans le plan de son célèbre "frère cadet", le "Beaufighter", dont on se sert aussi, à l'heure actuelle, comme avion lance-torpille.

    Type

    Bombardier d'assaut

    Moteur

    2 Bristol Taurus VI en etoile de 1 130 ch.

    Armement

    2 mitrailleuses de 7,7 mm dans le nez et dans la tourelle dorsale (certains appareils possedaient 1 mitrailleuse tirant vers 1'arriere, sous le nez, et 2 tirant lateralement) ; jusqu'a 907 kg de bombes ou 1 torpille de 457 mm et 728 kg.

    Vitesse maximale

    426 km/h

    Vitesse de croisière

     

    Vitesse ascensionnelle

     

    Plafond pratique

    5 029 m

    Autonomie

    2 575 km

    Poids

    5 942 kg à vide, 9 629 kg en charge

    Envergure

    17,62 m

    Longueur

    13,49 m

    Hauteur

    4,34 m

    Surface alaire

    46, 76 m2

    Equipage

    3


  • Commentaires

    1
    visiteur_joad@skynet
    Lundi 8 Juin 2009 à 10:08
    extraordinaire documentation.
    je cherche un avion, probablement raf, mis en service dans les premiers jours de janvier 1939; probablement le 4.1; afin de faire plaisir à un ami, né ce même jour et fana d'ailes; pouvez-vous m'aider? merci. J'ai trouvé un jour cette info mais l'ai égarée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :