• Focke-wulf FW 200 "Condor"

    Le Kondor est unitialement un avion civil très prestigieux puisqu'il établit une série de records avant guerre et servit au transport des personnalités du Reich.

    C'est une commande de la marine japonaise qui l'orienta vers un rôle militaire qui éveilla l'interêt de la Luftwaffe juste avant la guerre.

    Les premiers appareils de reconnaissance maritime entre en service au moment où l'Allemagne met la main sur la côte atlantique française, point de départ idéal pour le nouvel avion.


    Outre ce rôle maritime, les Kondor furent aussi utilisés comme avion de transport. Même si ce fut un avion trés réussi, il se ressenti toujours de son origine civile: il était trop fragile pour des rôles de combat et, même dans les circonstances les plus favorables, son taux de disponibilité resta toujours inférieur à 50%.

    Si le Focke Wulf Fw 200 fit la preuve de son efficacité aux dépens des convois de transport alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, c'est un effet du hasard : cet avion fut en réalité conçu en vue de la seule utilisation commerciale.

    Le Condor naquit des entretiens entre la Deutsche Lufthansa et le Dr Kurt Tank de la firme Focke-Wulf. II vola pour la première fois en juillet 1937, bientôt suivi de deux autres prototypes dont le dernier devait devenir l'avion personnel de Hitler.

    La série des Fw 200 A qui suivit servit à diverses expérimentations, et plusieurs vols à longue distance furent accomplis par des appareils de ce type en 1938. Présentée à l'automne de cette même année, la série Fw 200 B était constituée d'avions plus lourds, et des moteurs BMW 132 remplaçaient les Pratt et Whitney de la première série. Pendant la guerre, les avions de la série B devaient être pris en charge par la Luftwaffe.

    Dans le courant de l'année 1938, la marine impériale japonaise s'était intéressée à une version du Fw 200 destinée à la reconnaissance maritime lointaine, et le Fw 200 V-10 fut transformé en fonction des spécifications japonaises, sans être toutefois mis en production.

    En 1939, à la déclaration de guerre, la Luftwaffe se trouva sans autre avion de ce type, le Heinkel He 177 n'ayant pas encore entamé ses essais. Focke-Wulf proposa par conséquent une version de son Fw 200 pour remplir ces missions. La Luftwaffe, très intéressée par ce projet, lui donna la référence Fw 200 C.

    Comme dans le cas de l'avion destiné au Japon, la série C reçut une gondole d'équipements de reconnaissance sous le fuselage, des fuseaux-moteurs améliorés et un train d'atterrissage principal à roues jumelées. Les tout premiers avions de la série C furent des 200 B transformés en cours de construction sans recevoir d'armement et considérés alors comme appareils de transport.

    Les derniers exemplaires de la série reçurent un armement défensif léger et des porte-bombes permettant l'emport d'une charge offensive moyenne. Ces appareils furent livrés, au printemps 1940, au Kampfgeschwader Gruppe 40, qui en devint aussitôt le principal utilisateur. En août et septembre de la même année, le groupe avait envoyé 90 000 tonnes de navires par le fond.

    Les Fw 200 C-0 de présérie furent remplacés sur les chaînes de montage par les Fw 200 C-1 débarrassés de la gondole ventrale. Ces avions avaient des emplacements de canon et de mitrailleuse et emportaient une bombe factice en ciment destinée à régler la précision du collimateur de visée avant le montage externe des quatre bombes HE prévues. La tourelle supérieure avant fit place également à une coupole surélevée, renfermant la même mitrailleuse de petit calibre.

    Le modèle suivant du Condor fut le Fw 200 C-2, dont les fuseaux moteurs furent modifiés afin de réduire la traînée augmentée par les bombes montées sous les ailes en plus des charges normales en soute. Le Fw 200 C-2 ne fut qu'un modèle de transition, en attendant l'achèvement du premier Fw 200 C-3 qui devait être un modèle définitif.

    Ce Fw 200 C-3 avait un fuselage et une voilure allongés qui se révélèrent très fragiles au combat. La charge de bombes fut augmentée, comme l'armement défensif : une tourelle dorsale avant armée d'un canon (sur le Fw 200 C 3/UI) fit place plus tard à une mitrailleuse de 13 mm sur affût tournant (sur le Fw 200 C-3/U3), deux mitrailleuses latérales et un armement complémentaire.

    Le Fw 200 C-4 fut le type le plus construit il différait du type C-3 par un équipement radar de recherches maritimes très diversifié.

    En résumé, le Condor fut un avion assez réussi, ce qui est remarquable puisqu'il avait été conçu comme avion civil. Les faiblesses de la cellule et des ailes ne furent jamais résolues, et comme cet avion n'était pas destiné à un emploi au combat intensif, la disponibilité demeura toujours réduite à moins de 50 du potentiel théorique des unités.

    Type

    multiplace (5 à 7 hommes) de reconnaissance maritime et de bombardement

    Moteur

    4 moteurs en étoile BMW 132 H à 9 cylindres refroidis par air donnant 1000 ch au décollage

    Armement

    1 canon orientable MG FF de 20 mm à l'avant de la gondole ventrale et

    3 mitrailleuses MG 15 de 7,92 mm, 1 à l'arrière de la gondole, 1 en position dorsale avant et

    1 en position dorsale arrière

    offensif : 1 250 kg de bombes (maximum)

    Vitesse maximale

    425 km/h à 2 600 m

    Vitesse de croisière

    380 km/h

    Vitesse ascensionnelle

    570 m/mn et 1000 m en 2mn18s

    Plafond pratique

    7 400 m

    Autonomie

    4 400 km

    Poids

    12 950 kg à vide; 22 700 kg poids maximum

    Envergure

    32,85 m

    Longueur

    23,46 m

    Hauteur

    6,30 m

    Surface alaire

    119,85 m2

    Equipage

    5 à 7


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :