• Handley-Page HP.80 Victor

    Le Handley-Page HP-80 "Victor" fait partie de la célèbre "Force V" voulue par la Royal Air Force pour assurer ses missions de bombardement stratégique et de reconnaissance pendant la guerre froide.

    Le prototype vole le 24 décembre 1952, mais la mise au point est très laborieuse. Le "Victor" doit voler assez vite et assez haut pour rendre toute interception impossible. Afin d'atteindre une vitesse maximale en altitude de croisière, l'aile prend la forme d'un croissant, et son épaisse partie intérieure qui accuse une flèche prononcée permet d'y loger les 4 turboréacteurs Rolls-Royce "Sapphire 202" de 4990 kgp qui équiperont les premières versions du HP-80. Dans les derniers modèles, on utilisera 4 turbofans Rolls-Royce "Conway 203" de 9344 kgp qui, s'ils n'augmentent pas significativement sa vitesse, permettront au "Victor" de voler plus haut et de bénéficier d'un rayon d'action presque double.

    Le premier "Victor B1" de série vole le 1er février 1956, et il entre enfin en service en avril 1958. Malheureusement, il a déjà perdu sa suprématie et est devenu vulnérable à certains chasseurs ou missiles. Pour lui offrir une meilleure protection, le "B1" est doté d'un système de contre-mesures électroniques. Le "B2", qui vole en février 1959, est plus puissant, et les améliorations apportées à la cellule et aux équipements lui assurent de meilleures performances. Mais le "Victor" reste toujours vulnérable à haute altitude. A partir de 1964, pareillement à son collègue américain le B-52 "Stratofortress", il est affecté à des missions de pénétration à basse altitude, et doté du grand missile "Blue Steel" ou de 35 bombes de 454 kg.

    En avril 1965, un petit nombre des 50 "B1" construits avaient été transformés en ravitailleurs "K1". Au début des années 70, une dizaine de "B2" sont recyclés en avions de reconnaissance stratégique "SR2", et le "Victor" perd définitivement sa fonction de bombardier en 1973 quand on modifie les 20 derniers exemplaires en ravitailleurs "K2".

    Les Versions :

    - B.1 : Principale version de production (50 exemplaires)
    - B.1A : ajout de systèmes d'alerte radar et de brouilleurs (24 B.1 modifiés)
    - B.1A(K2P) : première version destinée au ravitaillement en vol (6 B.1A modifiés)
    - K.1 et K.1A : seconde version destinée au ravitaillement en vol (20 B.1 et B.1A modifiés)
    - B.2 : réacteurs plus puissants, ailes agrandies (34 exemplaires)
    - B.2(RS) : réacteurs encore plus puissants, missile Blue Steel (21 B.2 modifiés)
    - SR.2 : version de reconnaissance stratégique (9 B.2 modifiés)
    - K.2 : B.2 convertis en avions ravitailleurs (24 avions modifiés)

    Caractéristiques : (Handley Page Victor B.1)

    • Nationalité : Anglaise
    • Constructeur : Handley Page
    • Date du premier vol : 24 décembre 1952
    • Date de mise en service : 1957
    • Date de retrait : 1993
    • Nombre d'exemplaires : 86 dont 2 prototypes
    • Rôle : Bombardier stratégique
    • Equipage : 5
    • Envergure : 36.58 m
    • Longueur : 35.05 m
    • Hauteur : 8.57 m
    • Surface alaire : 223.50 m²
    • Moteur : Quatre Armstrong-Siddeley Sapphire 7 202/207
    • Puissance : 49 kN unitaire
    • Poids avec armement : 75 000 kg
    • Poids maxi au décollage : 83 900 kg
    • Vitesse maxi : 1 050 km/h
    • Plafond : 14 900 m
    • Autonomie : 2 400 km
    • Armement : Une bombe thermonucléaire Yellow Sun ou 35 bombes de 454 kg

    HP VICTOR B.Mk 2

    HP VICTOR

    HP VICTOR

    HP VICTOR (1973)

    HP VICTOR (1973)

    HP VICTOR (1973)

    HP VICTOR (1993)

    HP VICTOR (1993)

    HP VICTOR (1993)

    HP VICTOR (1993)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :