• Heinkel He 100

    Heinkel commit à l'origine un compétiteur face au Bf 109 : le He 112. Il était pourvu d'une aile elliptique, typique des productions de Heinkel, et s'avéra inférieur au 109. Un prix plus élevé que le Messerschmitt, et des qualités de vol inférieures le firent éliminer de la compétition. Mais les ingénieurs de chez Heinkel étaient confiants dans leurs capacités. En 1937, Siegfried Günther conçut un chasseur à grande vitesse, capable d'atteindre des vitesses de l'ordre de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:metricconverter w:st="on" ProductID="700 km/h">700 km/h</st1:metricconverter>. Il avait des différentes frappantes avec son grand frère : un système de refroidissement à condensation, qui utilisait des parties du fuselage et de la voilure pour refroidir l'huile du moteur, un train d'atterrissage intégralement rétractable (les trois roues se rétractaient complètement), et une voilure plus anguleuse, en aile de mouette inversée.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Le deuxième prototype atteignit <st1:metricconverter w:st="on" ProductID="630 km/h">630 km/h</st1:metricconverter> sur une base de <st1:metricconverter w:st="on" ProductID="100 km">100 km</st1:metricconverter>, un nouveau record du monde, atteignant une vitesse que le 109 n'atteindrait qu'en 1942. Suivant la célèbre théorie qui dit "Il y a la bonne solution et celle de l'état major", le RLM ne fut pas convaincu des capacités de l'avion. Ordre fut donné à Messerschmitt de battre le record de Heinkel avec un 109, ce qui fut fait avec le 109 R, qui n'avait de commun avec le 109 standard que le numéro. Le ministère a toujours raison, la réalité est parfois erronée. <o:p></o:p>

    Heinkel construisit 3 prototypes He 100 D-0, qui furent envoyés au Japon pour une production sous licence qui ne se matérialisa jamais. 12 He 100 D-1 furent construits, dont quelques uns furent vendus à l'URSS. La théorie de l'état major (ou parti ou ministère) avait cours là bas aussi, mais Yakolev étudia la machine et fit bon usage de ses découvertes dans son Yak-1. Les autres D-1 furent utilisés en tant que chasseurs de protection des usines, et en tant que chasseurs de propagande, sous la désignation fantaisiste de He 113, et portant des marques d'unité largement aussi fantaisistes. <o:p></o:p>

    Apparemment, la propagande fonctionna parfaitement, puisque des pilotes Alliés affirmèrent dans leurs compte rendus de mission avoir rencontré des He 113.

    En tout il fut construit à raison de 25 exemplaires .

    <o:p>Caractéristiques : </o:p>

    <o:p>

     Equipage  1
     Envergure  9.42 m
     Longueur  8.20 m
     Hauteur 3.60 m 
     Surface alaire  14.50 m²
     Poids à vide  2070 kg
     Poids maxi au  décollage  2500 kg
     Moteur  1 moteurs Daimler-Benz DB-601 de 876 kW
     Vitesse maxi  668 km/h
     Plafond  900 km
     Autonomie  11 000 m
     Armement  1 canon de 20 mm MG FF et 2 mitrailleuses MG 17 de 7.92 mm
    </o:p>

     

    Plan trois vues du Heinkel He-100 :

    Profil du Heinkel He 100 :


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :