• Heinkel He 280

    C'est le chasseur à réaction qui aurait pu monter au front en 1943. Les études commencent avant même le premier vol du He 178 et progressent rapidement.

    Le premier prototype est testé en vol plané le 11 septembre 1940 ! Le principal obstacle vient du moteur: celui qui propulse le prototype n'est pas assez puissant.

    D'autres moteurs sont en développement chez Heinkel, promettant des rapport puissance/poids supérieur à tous ce qui sera mis en service pendant la guerre, mais Heinkel se disperse, tentant de faire progresser plusieurs projets en même temps.

    Finalement, en 1942, tous les programmes moteurs de Heinkel sont abandonnés et le moteur mis au point par Junkers se révèle mieux adapté au futur Me 262. Le projet He-280 est alors abandonné aussi .

    C'est une scène au-dessus de l'Allemagne du nord-ouest pendant la fin de l'été 1943. Le ciel est rempli de bombardiers US en route pour bombarder les usines de roulement à billes de Schweinfurt. Il n'y a aucun chasseur d'escorte car ils sont contraints de faire demi-tour avant les frontières allemandes faute d'une autonomie suffisante.

    Le contact n'est pas encore fait avec les chasseurs allemands et les membres d'équipage des bombardiers surveillent le ciel avec appréhension. Soudain des points noirs apparaissent au loin et les radios retentissent des avertissements des mitrailleurs. Les points sont bientôt identifiables comme des chasseurs monomoteurs et bimoteurs.

    Les bombardiers en avant de la formation ont tout le temps d'observer la tactique allemande habituelle pour une attaque frontale. Le ciel est rempli d'avions et des traînées de fumée des roquettes lancées à partir des Messerschmitt Me-110. Les bombardiers américains ne semblent pas encore souffrir trop fortement, mais une nouvelle formation de chasseurs bimoteurs est remarquée par les pilotes des B-17 de tête.

    Ils peuvent voir une ressemblance avec le Me-110 et ils se demandent s'il s'agit des nouveaux Me-410 que les services de renseignement ont signalés récemment. Les observateurs réalisent alors que les nouveaux chasseurs n'ont aucune hélice

    L'incident précédent n'a jamais existé en 1943, mais il aurait pu se produire si le Reichsluftfahrtministerium [ RLM ] (ministère de l'air) avait accordé un plein soutien à Ernst Heinkel et à son chasseur à réaction He-280. Il est difficile de juger exactement quel effet l'introduction des chasseurs à réaction pendant l'été 1943 aurait eu sur le cours de la deuxième guerre mondiale, mais quelques conclusions peuvent être tirées.

    La campagne stratégique de bombardement de jour aurait été impossible sans escortes à longue portée et en grand nombre pour parer la supériorité individuelle des chasseurs à réaction Allemand. Au moins un expert de l'histoire de la Luftwaffe, Williamson Murray, estime que la seule vraie justification de la campagne de bombardement de jour avant l'été 1944 était de forcer la Luftwaffe à défendre l'Allemagne dans des conditions défavorables qui ont augmenté les pertes de pilotes peu expérimentés.

    L'entrée en service du He-280 aurait annihilé cette stratégie car les jets menés au combat par les pilotes expérimentés, auraient été suffisant pour défendre l'Allemagne ce qui permettaient aux nouveaux pilotes d'être formés plutôt que d'être envoyés au combat prématurément comme ce qui s'est réellement produit.

    Le He-280 a son origine dans l'intérêt d'Ernst Heinkel pour la propulsion par turboréacteur qui remonte aux années 30. Il embauche Hans Joachim Pabst Von Ohain en 1936 qui avait expérimenté un turboréacteur tout en travaillant à son doctorat à l'université de Göttingen (voir histoire du He-178). Une version plus avancée du moteur de Von Ohain, le HeS 1, fonctionne en mars 1937 avec l'hydrogène gazeux comme combustible.

    Le succès de ce moteur amène Heinkel à étudier un avion à réaction, le He-178. Comme d'habitude pour les premiers jets, le fuselage sera prêt bien avant le moteur HeS 3, car les premières versions du moteur avaient une poussée insuffisante pour faire décoller le He-178. En dépit de ces problèmes, Heinkel était suffisamment optimiste pour lancer le développement d'un chasseur à réaction (le futur He-280) sur fond propre en juin 1939.

    En attendant, avec l'obtention d'une version plus puissante du HeS 3, le He-178 réalise le premier vol d'un avion à réaction le 27 août 1939. Les responsables du RLM et de la Luftwaffe étaient peu enthousiastes et Heinkel a continué le développement des prototypes à réaction sur fond propre. Le RLM pensait qu'un constructeur d'avion ne devait pas travailler sur les moteurs et traînait les pieds en conséquence.

    Type

    chasseur à réaction

    Moteur

    2 x Junkers Jumo 004A de 840 kg

    Armement

    3 canons de 20 mm MG 151/20

    Vitesse maximale

    817 km/h

    Vitesse de croisière

     

    Vitesse ascensionnelle

    1 146 m/mn

    Plafond pratique

    11 500 m

    Autonomie

    615 m

    Poids

    3 350 kg à vide, 5 200 kg en charge

    Envergure

    12 m

    Longueur

    10,20 m

    Hauteur

    3,19 m

    Surface alaire

     

    Equipage

    1


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :