• Le Bo 105 est un hélicoptère léger bimoteur polyvalent allemand développé à partir de 1961 par Ludwig Bölkow et Emil Weiland .

    Historique

    Ludwig Bölkow et Emil Weiland avaient travaillé sur des projets d'hélicoptères depuis 1955 au sein de la Sté Bölkow Entwicklungen KG. Interdiction étant faite par les puissances alliées à l'Allemagne depuis la Seconde Guerre mondiale de posséder une industrie aéronautique, Bölkow devait rattraper un retard technologique important et faire face à une forte concurrence. Il fallait trouver un créneau commercial dans lequel l'Allemagne pouvait s'imposer face aux modèles bien établis (voir Sikorsky, Piasecki). Ce qui manquait était un hélicoptère léger, sûr (d'où sa bimotorisation, la redondance des systèmes essentiels et un rotor principal haut placé) et en même temps de maintenance aisée, facile à piloter, notamment pour les missions de sauvetage, et économique.

    Le Bo 105 se distingua comme étant le premier au monde équipé de pales sans articulations de traînée et de battement (voir Les principes de fonctionnement des hélicoptères). Ceci était rendu possible grâce à l'utilisation de résine renforcée par de la fibre de verre. Le Bo 105 fut le premier au monde à pouvoir faire des loopings (voir vidéo du Tigre).

    Le prototype du Bo 105 fit son premier vol le 16 février 1967. Après avoir d'abord essayé d'utiliser des turbines de fabrication allemande, le moteur sélectionné pour la série fut l'Allison 250 de General Motors Company .

     

    Avant même le lancement de la fabrication en série, la société avait fusionné pour former Messerschmitt-Bölkow-Blohm (MBB). Les divisions hélicoptères des groupes allemand MBB et français Aérospatiale fusionnèrent plus tard pour former Eurocopter qui a continué de produire le Bo 105 jusqu'en 1997. (Voir aussi BK 117 et EC 135). Eurocopter réalisa en 1994 sous la désignation Bo 105 CBS-5 une version modernisée. En plus de la cabine allongée de 25 cm, le CBS-5 était équipé d'un rotor principal optimisé issu d'un programme de revalorisation de la Bundeswehr et une boîte de transmission principale FS 110 qui fut d'abord installée sur les versions militaires Bo 105M et P.

    Le Bo 105 permit au début des années 1970 de constituer le réseau de recherche et sauvetage aérien de l'Allemagne. Par comparaison avec les modèles concurrents de l'époque, le Bo 105 se distinguait par sa cabine relativement spacieuse permettant d'administrer des soins à un patient allongé, bien que l'on n'avait pas accès à ses jambes ! Le modèle amélioré CBS-5 permettait de pallier cet inconvénient.

    Le Bo 105 ne remplissant plus les exigences de l'Union européenne JAR-OPS 3, il sera remplacé par les organismes de sauvetage par l'EC 135.

    Versions militaires

    Bo 105M (VBH)

    (VBH : Verbindungshubschrauber = hélicoptère de liaison)

    Version mise en œuvre par les Heeresflieger (ALAT allemande) :

    • transport de personnels
    • vols de liaison
    • évacuation sanitaire
    • entraînement
    • observation et reconnaissance
    • missions tactiques

    Cette version a été entre temps remplacée par des Bo 105P-1A1.

    Bo 105P (PAH-1)

    Le PAH-1 est l'hélicoptère antichar de la Bundeswehr. Il est équipé de six missiles HOT. L'installation de postes de tir (missiles HOT) en fait une version Bo 105P-1M. Il ont été peu à peu remplacés par des PAH 1A1 qui laisseront à partir de 2008 la place au Tigre. La variante Bo 105P-1A1 est une version revalorisée du Bo 105P.

    Utilisateurs

    Le Bo 105 a été exporté en Espagne, en Macédoine, en Colombie, au Chili, en République tchèque, en Irak, en Indonésie, au Pérou, en Jordanie, aux EAU, au Lésotho, au Bahrein au Nigéria, en Corée du Sud, en Suède, aux Philippines et à Trinité et Tobago.

    Caractéristiques : (Bo 105 CBS-5)

    Nationalité : Allemande
    Constructeur : Bölkow
    Date du premier vol : 16 février 1967
    Rôle : Hélicoptère multi-rôle
    Diamètre du rotor : 9.84 m
    Longueur : 11.86 m
    Hauteur : 3.02 m
    Poids à vide : 1 913 kg
    Poids maxi au décollage : 2 600 kg
    Moteur : Deux Rolls-Royce Allison 250 C20 B à turbines
    Puissance : 626 kW unitaire
    Vitesse maxi : 270 km/h
    Vitesse de croisière : 243 km/h 
    Plafond : 5 182 m
    Autonomie : 564 km ou 3 h 30


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique