•  

    Construit par BELL et BOEING, le V22 Osprey est un hélicoptère d'assaut à "rotors basculants" (aussi appelé "convertible" ou "tilt-rotor"). Il décolle et atterrit comme un hélicoptère, vole comme un avion. Le V22 allie ainsi la vitesse et l'autonomie d'un avion au vol stationnaire et à l'atterrissage hors piste d'un hélicoptère. Ce qui lui ouvre des perspectives d'utilisations inédites. Sa production en série a été suspendue à la suite de 2 crash meurtriers fin 2000, des essais complémentaires en vol sont effectués depuis 2002

    La transition entre le mode hélicoptère et le mode avion s'effectue en 12 secondes
     

    Production :
    5 prototypes (2 perdus dont un crash en 1992). 1er vol machine de série en 1996. Première livraison à l'USMC en 1999. Evaluation opérationnelle d'octobre 1999 à juillet 2000 avec 5 appareils, totalisant plus de 800 heures de vol.

    Initialement la mise en service à l'USMC était prévue en 2001 avec 32 appareils. La livraison du CV22 à l'USAF était positionnée en 2003, avec une mise en service en 2005 pour 12 appareils. La livraison du HV22 à l'US Navy devait avoir lieu en 2010.

    Crash le 8 avril 2000 en Arizona lors d'un atterrissage de nuit, 19 Marines tués (cause : perte de sustentation suite à une descente rapide à faible vitesse avant). Nouveau crash le 11 décembre 2000, 4 Marines tués (cause : défaut hydraulique, suivi d'une entrée logicielle erronée vers le système de contrôle de vol). La production est suspendue. De nombreuses critiques voient le jour : maintenance de l'hydraulique trop lourde (le rapport de maintenance aurait été falsifié), pilotage trop complexe, le nombre de situations de tests aurait été réduit pour des raisons de délai, etc.

    Novembre 2001, le Pentagone alloue des crédits supplémentaires pour modifier les systèmes et circuits incriminés. Avril 2002 à Mars 2003 : reprise des tests en vol avec 5 MV22 modifiés et 2 CV22, les 19 autres appareils déjà produits sont provisoirement stockés. Mai 2003 : après 500 heures de tests en vol, notamment dans les conditions où les doutes étaient les plus forts (descente rapide, manoeuvres à vitesse lente, appontage) le programme est confirmé. La production peut reprendre au rythme de 11 appareils/an de 2003 à 2005, 20 en 2006, 31 en 2007, 35 en 2008 et plus de 39/an à partir de 2009.

    Août 2004 : 1300 heures de vol ont été effectués depuis la reprise des vols en avril 2002. La mise en service est prévue pour 2007.

    Juillet 2006 : Le V22 Osprey est présenté en vol lors à RIAT et à Farnborough.

    Assaut amphibie

    La Royal Navy britannique est intéressée par le V22 comme hélicoptère d'assaut amphibie
     

    Dimensions :


    Notez que le diamètre des rotors ne permet pas un décollage ou un atterrissage en position avion

    Rotor
    11,6 m
    Largeur rotors tournants
    25,8 m
    Longueur fuselage
    17,5 m
    Hauteur
    6,6 m

    Stockage sur navire

    Pour optimiser le stockage sur un navire, les pales du V22 se replient et son aile pivote...

    V22 Osprey avec pales repliees

     
    V22 Osprey avec aile pivotee
    ... il n'occupe alors pas beaucoup plus de place qu'un CH46 Seaknight !

     

    Poids :

    A vide
    15 000 kg
    Maxi
    24 000 kg


    Puissance : 2 turbines de 4580 kW

    Vitesse : 510 km/h (180 km/h en position hélicoptère)

    Autonomie :
    950 km, 3800 km avec réservoirs supplémentaires
    Perche de ravitaillement en vol

     

    Ravitaillement en vol
    Ravitaillement en vol

    Equipage : 3 hommes (2 pilotes + 1 chef de cargo)

    Cockpit V22 Osprey

    Transport cargo :
    Cabine L 7,4 m x l 1,8 m x h 1,8 m
    24 hommes (18 hommes pour le CV22), 12 civières, 9000 kg
    Rampe à l'arrière

    Cabine V22 Osprey
    Vue à l'intérieur de la cabine

    Transport sous élingue : 6800 kg

    Armement : Mitrailleuses de portes, canon à l'avant (CV22)

    Autres :
    Seul transport aérien intégrant protection nucléaire, biologique et chimique. Cabine pressurisée


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique