• Le 9 mars 1986, quatre mois après la présentation de l'Atlas Cheetah, le Lieutenant-General Dennis Earp (commandant de la South African Air Force) révéla au cours d'une conférence de presse l'existence du prototype d'un nouvel hélicoptère de combat désigné Atlas XH-1 Alpha. Il s'agit d'une machine d'attaque légère pour laquelle Atlas Aircraft Corporation (désormais Denel Aerospace Systems) a repris le système dynamique, la transmission et la motorisation de l'Aérospatiale SA.316B Alouette III. Les premiers travaux ont commencé au début de 1981 à la suite d'une spécification de la force aérienne sud-africaine et d'un contrat signé avec Atlas.
    Conçu avant tout pour l'attaque, le XH-1 est doté d'un fuselage entièrement redessiné et de l'habitacle biplace en tandem typique des hélicoptères armés actuels (l'opérateur du système d'arme prend place à l'avant et le pilote à l'arrière). De l'Alouette, il conserve l'empennage horizontal monté sur la poutre de queue, mais il comprend des surfaces verticales plus grandes et en flèche. Quant à l'empennage vertical, de conception nouvelle, il fait le pendant du rotor de queue. Pour accomplir ses missions offensives, le XH-1 est pourvu sous l'avant du fuselage d'une tourelle, dotée sur le prototype initial d'un canon GA-1 de 20 mm avec mille obus. Cette arme, qui a une cadence de tir de six cents coups à la minute, peut pivoter de 120° en azimut et de + 10° à -60° en site. D'autres armes peuvent être installées en option, tel un ensemble de quatre mitrailleuses de 7,62 mm. Pour dégager totalement l'avant de l'appareil, le train fixe tricycle avant de l'Alouette III a été remplacé par un élément fixe à roulette de queue. Après son premier vol, intervenu le 3 février 1985, le XH-1 a subi des essais en vol pendant douze mois, et l'on pensait qu'il allait incessamment entrer en production. Mais, en mai 1987, le président de la société sud-africaine Armscor indiqua que le XH-1 constituait seulement une étape vers le développement d'un hélicoptère de combat futur.
    A la même époque, Atlas Aircraft dévoila qu'elle travaillait depuis 1981 à la réalisation d'un puissant hélicoptère de combat fondé sur le système dynamique et la motorisation de l'Aérospatiale SA.330 Puma. Un prototype armé dérivé du Puma a été présenté par Atlas sous la désignation de XTP-1; Le seule exemplaire de l'Atlas XH-1 Alpha est conservé depuis la fin des années 80 au South African Air Force Museum.

     

     

    Origine: France et Afrique du Sud

     

    Atlas XH-1 Alpha

    Caractéristiques

    Type:

    hélicoptère léger d'attaque

    Moteur:

    turbomoteur Turboméca Artouste IIIB détaré à 550 ch

    Performances:

    vitesse maximale, 210 km/h; vitesse de croisière, 185 km/h; vitesse ascensionnelle initiale, 245 m/mn; rayon d'action de combat, 275 km

    Masses:

    à vide, 1 400 kg; maximale au décollage, 2 200 kg

     

    1 pilote et 1 canonnier; longueur : 10,56 m ; diamètre du rotor: 11,02 m ; hauteur : 2,73 m 

    Armement:

    roquettes et 1800 kg de charges offensives


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique