• Junkers Ju-87 Stuka

    Nationalité :

    Le Stuka (initiales de Sturtzkampfflugzeug, ce qui signifie "bombardier en piqué" en allemand) est l'un des appareils allemands les plus célèbres de la Seconde Guerre Mondiale. Plus de 5700 exemplaires ont été construits.

    C'est en 1935 que le premier modèle Ju 87 fabriqué par la firme Junkers prend son envol. Ce bombardier léger d'attaque au sol apparait immédiatement comme un excellent appareil, d'autant plus qu'il est très fortement armé. Testé pendant la guerre civile d'Espagne, le Stuka participe en 1940 à la Bataille d'Angleterre, période pendant laquelle il se présente comme un appareil vulnérable s'il n'est pas escorté par des chasseurs plus légers.

    Utilisé à partir de 1942 sur le front de l'Est, où il a effectué des missions de bombardements anti-chars, le Junkers Ju 87 va notamment participer à de petites offensives pendant la Bataille de Normandie, au cours de l'été 1944.

    Le Stuka était équipé d'une sirène qui retentissait lorsque l'appareil piquait vers sa cible. Ce bombardier se présente ainsi également en tant qu'arme psychologique, autant pour les militaires que pour les populations civiles .

    Caractéristiques :

    Pays utilisateur : Allemagne
    Dénomination : Junkers Ju 87

    Longueur : 11,13 m
    Envergure : 13,80 m
    Hauteur : 4,24 m
    Poids à vide : 2762 kg
    Vitesse maximale : 410 km/h
    Rayon d'action : 600 kilomètres
    Plafond : 8000 m

    Armement : deux mitrailleuses MG 17 de 7,92 mm, deux mitrailleuses MG 81Z de 7,92 mm et possibilité d'embarquer près de 1800 kg de bombes

    Moteur : Junkers Jumo 211J-1 de 12 cylindres en V inversé de 1410 chevaux

    Profils de l'appareil :

    Junkers Ju 87

    Junkers Ju 87

    Junkers Ju 87

    Plan trois vues de l'appareil :

     

    Photos de l'appareil :


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :