• Messerschmitt Bf 109

    Principal rival du "Spitfire", le Messerschmitt 109 vola pour la première fois en septembre 1935. La première version de série, le Bf-109B entra en service au printemps 1937 et connut le baptême du feu en Espagne la même année. Les premiers Bf-109E équipaient trois escadrilles en Espagne à la fin de l'année 1938. Surclassant tous ses adversaires, ils allaient s'y faire une solide réputation qui n'allait pas se démentire au cours de ses campagnes du Danemark, Norvège, Hollande, Belgique et France de 1939-40. Ce n'est que durant la Bataille d'Angleterre, à l'été 1940, qu'il devait essuyer ses premiers revers. Le Messerschmitt 109, dans toutes ses versions apparues au long de la guerre, fut le plus construit de tous les appareils belligérants.

    En service dans les formations de la Luftwaffe du début de 1937 à la fin des hostilités, le Messerschmitt Bf 109 fut le plus célèbre chasseur allemand de la Seconde Guerre mondiale. Au moment de sa présentation, il concrétisa une conception très achevée du chasseur monoplace quoique non extrapolé, comme tant d'autres appareils de sa catégorie d'une lignée évolutive.

    Il convient de faire remarquer ici que sa désignation couramment employée, Me 109, est incorrecte : en dépit de l'acquisition par Willy Messerschmitt de la Bayerische Flugzeugwerke (Bf) en faillite en 1932, soit deux ans avant la conception de l'appareil, les initiales Bf continuèrent d'être utilisées jusqu'au projet 162. En 1934, la Luftwaffe émit un cahier de spécifications et des contrats de prototypes en vue de la construction d'un nouveau chasseur monomoteur, documents qui furent envoyés à plusieurs firmes, à l'exception de Messerschmitt. Cette situation était due en partie à une certaine inimitié régnant entre Messerschmitt et Erhard Milch, secrétaire à l'Aviation. Mais les performances dont fut crédité le Bf 108 à la fin 1934 poussèrent les autorités, qui ne pouvaient plus ignorer les travaux de Messerschmitt dans le domaine des avions rapides, à ajouter la firme bavaroise sur la liste des constructeurs consultés. Le premier prototype fut révélé en août de l'année suivante. Le nouveau chasseur était, pour l'époque, un appareil remarquable avec sa construction entièrement métallique, son poste de pilotage fermé, son train d'atterrissage rétractable et sa voilure monoplan cantilever basse. Un certain nombre de prototypes durent être construits avant que la Luftwaffe accepte la supériorité du Bf 109 en le choisissant comme chasseur après des essais comparatifs qui l'opposèrent victorieusement au He 112 de Heinkel, à la fin de 1936.

    Les premiers avions de série furent les Bf 109 B propulsés par le moteur Junkers Jumo 210. Les premiers Bf 109 B-1 sortirent de chaîne en février 1937 et furent rapidement envoyés en Espagne aux fins d'évaluation opérationnelle contre les chasseurs Polikarpov 1-15 et I-16 des républicains.

    Le Messerschmitt se révéla immédiatement supérieur à ces deux types. Le Bf 109 B-1 fut bientôt remplacé en chaîne par le B-2 équipé d'une hélice métallique à pas variable. Ces types primitifs furent rejoints peu de temps après par les Bf 109 C qui disposaient d'un moteur amélioré, mieux refroidi, et d'un meilleur armement. Les appareils de série commencèrent d'arriver dans les unités de la Luftwaffe au printemps 1938.

    Le type suivant fut le Bf 109 D, propulsé par le moteur DB 600 et muni d'un canon de 20 mm. Le nouveau moteur améliorait la vitesse. de 115 km/h, et le canon monté entre les deux rangées de cylindres et tirant à travers le moyeu de l'hélice augmentait considérablement la puissance de feu.

    Les livraisons de ce modèle commencèrent en 1938, mais les utilisateurs rencontrèrent des déboires principalement dus au moteur. Très peu d'appareils furent construits avant d'être remplacés par le type Bf 109 E, qui fut doté du moteur DB 601, plus sûr et plus puissant.

    La Luftwaffe commença de le recevoir en 1938, et cet avion devait devenir le fer de lance de la chasse allemande jusqu'à l'arrivée du Bf 109 F, à la fin de 1940. Le Bf 109 E fut donc le principal chasseur allemand qui affronta la RAF lors de la bataille d'Angleterre. Il disposait par rapport au Bf 109 D, de deux ou trois canons de 20 mm qui lui conféraient une nette supériorité sur les chasseurs britanniques courants qui n'étaient équipés que de mitrailleuses.

    Les Bf 109 F, entrés en service en 1941, furent les meilleurs avions de ce type sur le plan aérodynamique : la silhouette de l'avant fut affinée et l'empennage redessiné pour éliminer les deux fiches qui reliaient le plan fixe au fuselage, montage caractéristique des premiers modèles.

    Il faut noter que le dernier modèle à porter ces tirants arrière fut le Bf 109 T (T pour « Trâger »), version navalisée du Bf 109 E. Cet avion, produit en 70 exemplaires dans le cadre du projet qui devait doter l'Allemagne d'un porte-avions, fut, ce qui est rare dans le cas d'un avion de combat, plus léger que ses prédécesseurs, avec un canon de 15 ou 20 mm et deux mitrailleuses de 7,92 mm. Ses qualités de maniabilité étaient excellentes et la vitesse approchait 610 km/h.

    Les pilotes allemands se plaignirent de cette réduction d'armement sur les nouveaux types, et le modèle suivant, le Bf 109 G, vit augmenter sa puissance de feu. Le moteur également fit place au récent DB 605.

    Mais ces augmentations de capacité offensive et de vitesse se firent aux dépens de la maniabilité qui commença de se réduire à partir de la série G. Cette baisse devait s'accentuer par la suite avec ie besoin sans cesse croissant d'un armement de plus en plus puissant. Les deux mitrailleuses de capot de 7,92 mm furent remplacées par deux armes de 13 mm à partir des Bf 109 G-5.

    Pour loger ces pièces encombrantes, de gros bossages durent être montés au-dessus des culasses devant le cockpit. La série G fut aussi équipée de systèmes d'attaches de charges sous les ailes et le fuselage, tels que des réservoirs supplémentaires, des bombes, des fusées, ou des batteries d'armes.

    Le Bf 109 H fut conçu comme un chasseur opérant à haute altitude, à partir de la série F, par augmentation de l'envergure et modification de son moteur DB 601 en vue de cet emploi. Le Bf 109 I ne fut qu'une cellule de G-5 équipée d'un moteur DB 605. Il ne fut pas construit en série.

    La dernière version du Bf 109 construite en série fut le 109 K, qui apparut en 1944. Ce type devait être un avion définitif permettant d'éliminer toutes les références des différentes versions qui compliquaient singulièrement la tâche des services administratifs et techniques de la Luftwaffe.

    Le moteur DB 605 poussé à plus de 2 000 chevaux fut utilisé pour le Bf 109 K-4 qui atteignit la vitesse de 725 km/h en palier. L'armement était composé d'un canon de 30 mm et de deux de 15 mm. Les traits caractéristiques du Bf 109 série K étaient la verrière simplifiée pour améliorer la vision et une dérive plus étroite. Il n'en fut pas construit beaucoup.

    C'est à juste titre que le Bf 109 est l'un des avions les plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale. Son importance fut considérable et, malgré la primauté accordée à partir de 1942 à la vitesse et à l'armement sur les qualités de vol, les dernières versions de ce redoutable chasseur eurent leurs partisans.

    Le Bf 109, malgré une charge alaire élevée, fut toujours maniable, susceptible d'encaisser de graves dommages au combat et de transporter de plus en plus d'armement de bord. Sa seule véritable faiblesse résidait dans son train d'atterrissage rétractable très fragile et dont la voie trop étroite rendait très délicat le roulage au sol.

    Caractéristiques : (Bf-109G-6)

    Nationalité : Allemande
    Constructeur : Messerschmitt
    Date du premier vol : Septembre 1935
    Date de mise en service : Printemps 1937
    Nombre d'exemplaire : Environ 35 000 (toutes versions confondues)
    Rôle : Avion de chasse
    Equipage : 1
    Envergure : 9.92 m
    Longueur : 9.03 m
    Hauteur : 2.59 m
    Surface alaire : 16.00 m²
    Poids à vide : 2 673 kg
    Poids maxi au décollage : 3 400 kg
    Moteur : Un
    DB 605A à injection directe
    Puissance : 1 475 ch
    Vitesse maxi : 621 km/h
    Plafond : 12 200 m
    Autonomie : 571.30 km
    Armement : Un canon MG 151/20 de 20 mm, deux mitrailleuses MG 131 de 13 mm et 250 kg de bombes


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :