• Mitsubishi type 10 1MF

     

    En même temps qu’elle importe des avions , <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine Impériale"><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine">la Marine</st1:PersonName> Impériale</st1:PersonName> décide de solliciter les industriels nationaux pour le développement de nouveaux modèles destinés au porte-avions Hosho . La compagnie Mitsubishi fait partie de ces firmes et elle recrute , pour honorer le contrat signé avec <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine">la Marine</st1:PersonName> , l’ingénieur britannique Herbert Smith de chez Sopwith . Smith est accompagné par sept de ses collègues et arrive au Japon en février 1921 . La tâche est rude car il s’agit de concevoir un chasseur , un appareil de reconnaissance et un avion-torpilleur pour le futur porte-avions . Pour le chasseur , le prototype est présenté à <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine">la Marine</st1:PersonName> en octobre 1921 , soit 8 mois après l’arrivée des ingénieurs britanniques ! Le premier vol est effectué par Williams Jordan le même mois (un ancien pilote du Royal Naval Air Service , venu avec Smith) . Ce dernier est également chargé des essais depuis le Hosho et il effectue 9 appontages et décollages en décembre 1923 pour perfectionner la technique . Le premier appontage et décollage japonais est réalisé par le LV Shunichi Kira le 16 mars 1923 .

    Le prototype est livré à la base de Kasumigaura en novembre 1921 , afin d’y être étudié . Il est ensuite adopté par <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine">la Marine</st1:PersonName> sous la désignation de chasseur embarqué Type 10 Modèle I ou 10-1 (IMFI pour Mitsubishi) . Plusieurs versions , incorporant bien sûr des améliorations , sont développées . Le Type 10-2 (IMF3) est le modèle suivant adopté par <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine">la Marine</st1:PersonName> ; il comporte un avant totalement redessiné , abandonnant le radiateur frontal , remplacé par deux radiateurs Lamblin installés sous le fuselage . le IMF2 , identique au IMFI mais à la voilure et ouïes latérales différentes , n’est pas adopté par <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine">la Marine</st1:PersonName> . Le IMF4 fait partie des Type 10-2 ; il présente un poste de pilotage avancé par rapport au IMF3 , situé entre les deux mâts de cabane . Le IMF5A est lui aussi inclus dans les Type 10-2 ; il sert à l’entrainement et il est équipé de flotteurs sous la voilure inférieures et d’un train largable .

    Les chasseurs Type 10 forment la première unité de chasse embarquée de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine Impériale"><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Marine">la Marine</st1:PersonName> Impériale</st1:PersonName> ; les derniers exemplaires sont retirés du service en 1930 .   

     

     Caractéristiques  IMFI (Type 10-1)  IMF3 (Type 10-2)
     Moteur  1 moteur Mitsubishi Hi à 8 cylindres en v de 300 ch (licence Hispano-Suiza) , entraînant une hélice bipale en bois de 2.743 m de diamètre .  idem
     Envergure  9.296 m 8.50 m 
     Longueur 6.706 m   6.90 m
     Hauteur 2.946 m  3.10 m 
     Surface alaire  27.68 m²  ?
     Poids à vide 790 kg   940 kg
     Poids en charge 1140 kg   1280 kg
     Vitesse maximum 237 km/h  213 km/h 
     Temps de montée 10 min à 3000 m   10 min à 3000 m
     Plafond ? 7000 m
     Autonomie 2 h 30 de vol idem
     Armement 2 mitrailleuses de 7.7 mm de capot idem


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :