• Morane Saulnier MS 230

    Ce biplace d'entraînement intermédiaire, qui vola pour la première fois en 1929, fut sans aucun doute l'appareil de ce type le plus important de l'entre deux guerres en France. Robuste et moderne, il convenait aussi bien aux utilisateurs professionnels qu'à ceux pour qui l'aviation était un loisir.
    A une commande de cinq cents machines passée par l'Aéronautique Militaire succédèrent divers autres marchés conclus avec l'Aéronavale, des aéroclubs et des utilisateurs privés. L'extraordinaire appareil fut de fait utilisé dans une grande variété de tâches, dont l'entraînement, la liaison mais aussi l'instruction au tir ou l'acrobatie. La patrouille d'Etampes figura dans de nombreux meetings avec trois de ces appareils.
    La version embarquée, MS 226, fut réalisée en 1933. Rapidement suivie par la sous-version MC 226 bis avec une hélice quadripale, mais la version la plus rapide fut la MS 278.
    Aux versions françaises, il convient d'ajouter les versions MS 233 et MS 236 construites par OGMA, au Portugal et la SABCA, en Belgique. Des appareils furent livrés à la Roumanie, à la Grèce, au Brésil.

    Caractéristiques

    Equipage : 2 (pilote et instructeur)
    Envergure : 10.70 m
    Longueur : 6.98 m
    Hauteur : 2.80 m
    Surface alaire : 19.70 m²
    Poids à vide : 830 kg
    Poids maxi au décollage : 1 150 kg
    Vitesse maxi :  205 km/h
    Plafond : 5 000 m
    Moteur : Un Salmson 9 Ab à piston en étoile
    Puissance : 230 ch
    Armement : aucun


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :