• Vue d'un Ryan PT-22 (Photo: Malcolm Clarke) Vue d'un avion d'entraînement primaire biplace Ryan PT-22 à moteur radial Kinner.


    Le premier appareil célèbre de la firme Ryan fut le NYP (pour "New York to Paris") 'Spirit of St Louis' qui permit à Charles A. Lindbergh de franchir l'Atlantique fin mai 1927. Cette société ne survit pas à la grande dépression de 1929, mais en 1934, Claude Ryan fonda la Ryan Aeronautical Company qui développa cette même année, un avion biplace de sport et d'entraînement nommé Ryan S-T et destiné au marché civil.

    En 1939, l'U.S.A.A.C. (U.S. Army Air Corps) commanda un exemplaire de la version d'entraînement S-T-A de cet avion devenu entre-temps populaire. Désigné XPT-16, il était le premier appareil monoplan destiné à la formation acquis par le Air Corps, les autres étant tous des biplans qui ne correspondaient plus aux nouveaux avions de chasse apparus à ce moment. Cette commande initiale fut suivie d'un achat de quinze machines de test YPT-16 en 1939, puis d'un autre achat de vingt exemplaires désignés PT-20 en 1940. Le PT-16 conservait du Ryan S-T, son moteur en ligne quatre cylindres Menesco d'une puissance de 95 à 125 CV, son fin fuselage métallique à cockpits ouverts, ses ailes munies de renforts externes et son train principal fixe à articulation particulière et roues munies de capots profilés.

    Le PT-20 était globalement identique au PT-16 mais recevait le moteur de 125 CV, était doté de plus grands cockpits et avait été adapté pour mieux répondre aux nécessités liées à la formation militaire. Cependant le moteur Menasco n'était pas assez puissant, ni assez fiable pour les militaires et certains modèles PT-20 furent dotés d'un moteur radial cinq cylindres Kinner R-440, de 132 CV, moteur qui fut aussi monté sur cent PT-21 commandés en 1941 et aussi sur cent machines équivalentes destinées à l'U.S. Navy et désignées NR-1. L'appareil était aisément reconnaissable avec son avant affiné qui laissait à l'air les cylindres du moteur en étoile.

    Le dernier type commandé en grand nombre à partir de 1941 fut le PT-22 Recruit qui recevait un moteur radial Kinner R-540 de 160 CV encore plus puissant et était modifié au niveau du train d'atterrissage (suppression de l'habillage des jambes et des capots de carénage des roues). Au total plus de 1250 exemplaires de cette série d'avions d'entraînement premier niveau (ST-16, ST-20, ST-21, ST-22) furent produits jusqu'en 1942, et certains ainsi que des Ryan S-T-A furent exportés aux Indes Néerlandaises, au Guatemala, au Honduras et au Mexique.


    Caractéristiques :

    PT-20 :

    Moteur : 1 moteur à pistons de 125 CV         Menasco L-365-1 

    Envergure : 9.14 m

    Longueur : 6.55 m

    Hauteur : 2.08 m

    Poids total : 730 kg

    Vitesse : 210 km/h

    Plafond : 4.570 m

    Autonomie : 565 km

     

    PT-22 :

    Moteur : 1 moteur à pistons de 160 CV      Kinner R-540-1   

    Envergure : 9.17 m

    Longueur : 6.83 m

    Hauteur : 2.08 m

    Poids total : 845 kg

    Vitesse : 210 km/h

    Plafond : 4725 m

    Autonomie : 570 km


    votre commentaire

  • Vue d'un PT-19A Vue et plan d'un appareil d'entraînement Fairchild PT-19A de l'U.S.A.A.F. (1941-42).



    Plan d'un PT-19A


    Caractéristiques :

    Moteur : 1 moteur à pistons de 200 CV     Ranger L-440-3 

    Envergure : 10.97 m

    Longueur : 8.53 m

    Hauteur : 3.20 m

    Poids total : 1.150 kg

    Vitesse : 210 km/h a 0 m

    Plafond : 4.660 m

    Autonomie : 690 km


    votre commentaire
  • De nombreux biplans conçus par Stearman Aircraft Co (qui deviendra plus tard la Wichita Division de Boeing Aircraft Co) furent utilisés comme avions d'entraînement primaires par les forces américaines avant et pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ils dérivaient du biplace X70 évalué par l'US Army en 1934-35. Une commande initiale de 26 exemplaires du Model 75, désigné PT-13 fut passée en 1936, les premières livraisons intervinrent l'année suivante et en 1942, 1142 avions de type PT-13A/B/C/D avaient été livrés, tous étaient propulsés par des variantes du Lycoming R-680 et différaient seulement par quelques détails.

    Le PT-13D fut le premier appareil d'entraînement à être standardisé par l'U.S.A.A.F. et par l'US Navy qui en utilisera 873 sous la désignation N2S-5 (auparavant, 61 avions Stearman 73 propulsés par un moteur Whirlwind et désignés NS-1 avaient été achetés).

    La version PT-17 apparue en 1940 était dotée d'un moteur radial Continental R-670 de 220 CV, ce modèle qui fut la variante de Kaydet la plus répandue fut livré à 3769 exemplaires à l'U.S.A.A.F. et à 2580 exemplaires à la Navy sous la dénomination N2S-1/2/3/4 (le N2S-2 était équipé d'un moteur R-680).

    Le PT-18 également apparu en 1940 et propulsé par un Jacobs R-755-7 de 225 CV fut produit à 150 exemplaires, le PT-27 version du PT-17 munie de cockpits fermés, d'un chauffage et d'un équipement pour le vol de nuit fut construit à 300 exemplaires en 1942 pour les Canadiens. La production de Kaydet fut arrêtée en février 1945, après la construction de 10.346 exemplaires.

    Caractéristiques :

    Nationalité : Américaine
    Constructeur : Boeing Stearman
    Nombre d'exemplaire : 10 346
    Rôle : Avion d'entrainement
    Equipage : 2
    Envergure : 9.80 m
    Longueur : 7.63 m
    Hauteur : 2.79 m
    Poids à vide : 878 kg
    Poids maxi au décollage : 1 232 kg
    Moteur : Un Continental R-670-5 de 7 cylindres
    Puissance : 220 ch
    Vitesse maxi : 199 km/h
    Plafond : 3 415 m
    Autonomie : 812 km
    Armement : Aucun



    votre commentaire
  • Le F2A Brewster Buffalo fut le premier chasseur monoplan de la marine des États-Unis, très inférieur à ses principaux contemporains, il fut toutefois utilisé au début de la Seconde Guerre mondiale faute de machines plus performantes et connu, pour les mêmes raisons, un certain succès à l'exportation.

     
    Histoire :

    Conception

    L'origine du projet remonte au début 1936 et était en concurrence avec le futur Grumman F4F Wildcat, le prototype vola à la fin de 1937. Trapu, ventru, avec une aile médiane le F2A1 est entièrement métallique, deux mitrailleuses sont placées au sommet du capotage moteur et deux autres dans l'aile.

    Les 9 premiers F2A1 furent testés sur le porte-avions Saratoga en décembre 1939, des accidents dus à la faiblesse du train d'atterrissage et des problèmes de surchauffe du moteur amenèrent l'US Navy à refuser les 43 autres exemplaires de la commande initiale et à les déclarer bons pour l'exportation.

    En juillet 1939 après diverses modifications (hélice tripale, moteur plus puissant, modification des réservoirs) le F2A2 révèle de meilleures performances mais a subi également une forte augmentation de sa masse qui a grevé les qualités de vol comme la maniabilité et la vitesse ascensionnelle qui étaient jugées bonnes pour les versions précédentes, le train d'atterrissage est toujours aussi fragile. Les 9 F2A2 sont également refusés après essais.

    Mais en janvier 1940, l'US Navy commande malgré tout 108 F2A3 une version dotée d'un fuselage allongé pour ajouter un cinquième réservoir et de blindage derrière l'habitacle ce qui alourdit encore l'avion.

    Une version F2A4, dotée d'un compresseur à deux vitesses et d'un habitacle pressurisé restera sans suite à cause de sa masse trop élevée.

    En 1939 devant l'urgence de la situation beaucoup de pays se tournent vers les États-Unis, la Belgique commande 40 F2A2 mais aucun n'arrivera avant l'invasion allemande de mai 1940, 38 d'entre eux seront récupérés par les forces anglaises et seront aussitôt expédiés en Extrême-Orient avec les 170 exemplaires commandés précédemment.

    Les Hollandais envoient 72 F2A2 et 20 F2A3 aux Indes néerlandaises , quant aux Finlandais, ils reçoivent les 44 F2A1 libérés par l'US Navy, au total 506 exemplaires seront produits, le dernier en mai 1942.

    Caractéristiques

    Brewster F2A2 chasse

    • Moteur Wright R 1820 40 Cyclone, radial à 9 cylindres refroidi par air de 1200 CV.
    • Dimensions :
      • Envergure : 10,67 m
      • Longueur : 8,02 m.
      • Hauteur : 3,98 m.
    • Masse totale : 2868 kilos.
    • Vitesse maximale : 515 km/h.
    • Plafond : 9300 m.
    • Rayon d'action : 1555 km.
    • Armement : 4 mitrailleuses.

    Engagements

    • Avec l'US Navy

    Le 4 juin 1942 lors de l'attaque japonaise contre l'île de Midway, vingt F4F3 accompagnés de six F4F Wildcat interceptent les avions japonais, treize F2F3 et deux F4F sont abattus et seulement trois des onze chasseurs survivants sont encore utilisables, après ce désastre aucun F2A ne participera plus a une action de guerre du côté américain.

    • En Méditerranée

    Dix-huit des Buffalos anglais et ex-belges destinés à l'Extrême-Orient sont détournés pour les besoins du secteur et basés, en septembre 1940, sur le porte-avions Eagle. Leurs pilotes demandent alors à revenir sur le biplan Gloster Gladiator. En mai 1941, six d'entre eux seront sabotés en Crète, les autres seront déclarés inaptes en Égypte au début de la même année.

    • Contre les Japonais

    Les Buffalos expédiés d'Europe forment plusieurs squadrons anglais, australiens, néo-zélandais à Singapour et en Birmanie, mais bon nombre d'entre eux ne seront pas utilisés par manque de pièces de rechange. Les Buffalos hollandais équipent trois unités dont une d'entraînement. Après l'invasion japonaise toutes ces unités sont confrontés à des appareils très supérieurs : le Nakajima Ki-43 Hayabusa et le fameux A6M ZEKE le Zero. De plus les pilotes japonais sont beaucoup plus expérimentés que les pilotes alliés fraîchement sortis des écoles. Les Buffalos ne tardent pas à disparaître du ciel malais ; les confrontations avec les chasseurs japonais tournants souvent au massacre. Fin janvier 1942, il ne reste plus assez d'avions pour former un squadron à Singapour, et lors de l'évacuation début février, seul quatre Buffalos rejoignent Sumatra. Les très rares Buffalos survivants sont retirés du service au profit d'avions plus modernes en mars.

    • En Finlande

    Arrivés trop tard pour prendre part à la Guerre d'Hiver, les Buffalos finlandais seront utilisés à partir de juin 1941 contre les russes et le petit chasseur ventru sera très apprécié des pilotes finnois pour plusieurs raisons : les pilotes sont très expérimentés, le climat plus froid évite la surchauffe des moteurs et c'est le premier chasseur moderne utilisé par les Finlandais. Face aux chasseurs utilisés par les Russes LaGG-3, MiG-3, Yak-1, Hurricane et Airacobra, ils obtiendront des résultats étonnants, quand en avril 1944 ils sont transformés sur BF 109 G, douze des pilotes de Buffalos sont crédités de plus de 10 victoires

    dates

      date de mise en service : 1939
      date de fin d’utilisation : 1943

    Nationalités

      Constructeur :

    • USA

      Utilisateurs :

    • USMC
    • US Navy
    • Australie

    Catégories

      Chasseur

    Données Techniques et Performances

      Envergure : 10,67 m
      Longueur : 8,02 m 
      Poids Maximum : 3 250 kg
      Autonomie : 1 760 km 
      Vitesse Maximum : 510 km/h à5000m
      Vitesse Ascentionelle : 485 km/h a 5180 m
      Plafond pratique : 9.910 m
        Poids : 2.295 kg

    Hauteur : 3.68 m

    Motorisation (moteurs ou réacteurs)

      1 Wright R-1820-40 Cyclone de 1 200 ch

    Armements

      4 mitrailleuses


    votre commentaire
  • Vue d'un A-35 Vengeance IV (Photo: Jane's fighting aircraft of World War II)

    Le Vultee Vengeance (Vultee 72) fut mis en chantier en 1940 pour répondre à une demande urgente de la R.A.F. pour des bombardiers en piqué. Le premier vol fut effectué en juillet 1941, cet avion fut produit jusqu'à l'automne 1944 à environ 1530 exemplaires dont la majeure partie fut exploitée par les Anglais. Cet appareil qui resta en service jusqu'en 1945 fut utilisé par la R.A.F. et la Royal Indian Air Force surtout en Inde et Birmanie.

    Le A-31, Vengeance I, II et III était propulsé par un Wright R-2600-A5B5 (R-2600-19) de 1600 CV, l'armement des machines britanniques comportait quatre mitrailleuses de 7,7 mm dans les ailes, deux défensives de même calibre montées dans le cockpit arrière et une charge de bombes. Le Vengeance I fut construit par Northrop, les autres modèles furent fabriqués par Consolidated Vultee.

    Le A-35, Vengeance IV propulsé par un Wright R-2600-13 de 1700 CV et comportant un armement et des équipements américains, fut fourni à l'U.S.A.A.F. et loué aux Anglais. L'armement comportait quatre mitrailleuses de 12,7 mm dans les ailes (six pour les derniers modèles), une défensive de même calibre montée dans le cockpit arrière et des bombes stockées sous les ailes ou dans la soute ventrale. Les A-35 américains furent surtout utilisés comme remorqueurs de cibles rapides.


    Caractéristiques :

    • Nationalité : Américaine
    • Constructeur : Vultee
    • Equipage : 2
    • Envergure : 14.64 m
    • Longueur : 12.12 m
    • Hauteur : 4.40 m
    • Moteur : Un moteur à pistons Wright R-2600-13
    • Puissance : 1 700 ch
    • Poids à vide : 6 130 kg
    • Vitesse maxi : 450 km/h
    • Plafond : 8 235 m
    • Autonomie : 3 220 km

    votre commentaire