• Yakovlev Yak-38 Forger

    Bien que de conception entièrement nouvelle, le Yakovlev Yak-38 fut d'abord désigné Yak-36P en raison sans doute du fait qu'on le croyait issu de l'appareil expérimental à décollage et atter­rissage verticaux Yakovlev Yak-36. On estime que le prototype Yak-38 a été achevé en 1971 et qu'il a accompli son vol initial en 1974. On est certain, d'autre part, que sa production en série a débute en 1975 et qu'il est entré en service des 1976 dans une unité embarquée stationnant sur un porte-avions de la classe Kiev.
    Au point de vue de la configuration, le Yak-38 « Forger-A» a une voilure médiane à surface réduite dont les bords d'attaque forment une flèche de 45°. Ses ailes sont repliables, ce qui facilite son entreposage, et les bords de fuite de la partie des ailes située près du fuselage sont dotes de volets Fowler (ceux des panneaux d'ailes extérieurs sont pourvus d'ailerons). Le train d'atterrissage est de type tricycle escamotable, et les plans de l’empennage conventionnel sont tous en flèche. L'habitacle monoplace abrite un siège éjectable zéro-zéro. L'avion est doté de deux réacteurs de sustentation Koliesov (montes en tandem derrière l'habitacle) et d'un turboréacteur Lyulka à poussée vectorielle. Grâce a la combinaison des deux réacteurs de sustentation et du turboréacteur à poussée vectorielle, le Yak-38 est capable de décoller et d'atterrir verticalement, mais, à l'instar du Harrier et du Sea Harrier, une courte distance de roulage est nécessaire si l'on veut utiliser sa pleine capacité d'emport d'armes.
    A cote du « Forger-A» existe un biplace d'entraînement désigné « Forger-B », qui possède un nez plus long à l'avant duquel se trouve le second habitacle (celui de l'élève), muni d'un siège éjectable surbaissé par rapport à celui de l'instructeur. Du fait de la suppression des pylônes sous voilure, il ne fait aucun doute que le « Forger-B » est uniquement un avion de trans­formation et d'entraînement.
    Le Yak-38 a été déployé pour la première fois au sein d'une unité de l'AV-MF a bord d'un porte-avions de la classe Kiev en 1976. On estime que ce navire ainsi que ses equivalents, le Bakou, le Minsk et le Novor­rosiysk, ont une dotation permanente d'une douzaine de « Forger-A» et d'un « Forger-B » (il existerait aussi 18 appareils en réserve). La mission première du « Forger-A» est d'assurer la protection de la flotte, mais il peut être aussi employé pour des taches de reconnaissance et des attaques limitées contre de petits vaisseaux ennemis.

     Caractéristiques

    Type:

    avion de combat embarque ADACN

    Moteur:

    turboréacteur Lyulka AL-21 de 8150 kgp et 2 réacteurs de sustentation Koliesov de 3 600 kgp

    Performances:

    vitesse maximale a 11 000 m, Mach 0,95; vitesse maximale au niveau de la mer, 980 km/h; vitesse ascensionnelle initiale, 4500 m/mn; plafond pratique, 12000 m; rayon d'action de combat en mission hi-lo-hi avec charge offensive maximale, 370 km

    Masses:

    à vide, 7485 kg; maximale au décollage, 11 700 kg

    Dimensions:

    envergure, 7,32 m; longueur, 15,50 m; hauteur, 4,37 m; surface alaire, 18,50 m2

    Armement:

    4 pylônes pour l'emport d'une charge maximale combinée de 3600 kg (bombes ou canons en nacelle, ou bien paniers de roquettes, ou encore missiles air-air ou air-surface, ou enfin réservoirs largables)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :