• Antonov An-124 Ruslan

     
    Dans les années 70, l'Armée russe se lança à la recherche d'un avion de transport stratégique afin de répondre efficacement à la récente mise en service du C-5 Galaxy mais aussi pour satisfaire aux besoins stratégiques de projection de forces sur des théâtres lointains et sur l'immense territoire soviétique afin de remplacer ses anciens Antonov An-22 Антей. L'OKB (Особое Конструкторское Бюро soit Bureau d'études Spécial en français) de Antonov proposa ainsi à l'Armée trois projets : le projet 122, le projet 124 et le projet 126.
    Ayant bien étudié le choix du projet à développer, les militaires choisirent le deuxième pour une raison majeure : ce dernier avait en outre la capacité de transporter tout types de véhicules militaires en service dans l'Armée rouge à cette époque.
    C'est donc ainsi que le bureau d'études Antonov se lança dans la construction de cet appareil. Le prototype, qui fut assemblé à Oulianovsk en Russie, effectua son premier envol le 26 décembre 1982. Ce dernier possédait des caractéristiques techniques : 69.10 m de long, 73.30 m d'envergure pour 20.78 m de haut avec une surface alaire de 628 m² qui en faisait un appareil hors normes. Le tout motorisé par quatre turboréacteurs ZMDB Progress D-18T fournissant chacun 229.50 kN à sec soit un total de 918 kN !
    Extérieurement proche du C-5 Galaxy, l'Antonov An-124 Ruslan n'en a pas moins de meilleures capacités d'emport. En effet, le Ruslan pèse à vide 175 t mais peut par contre supporter une masse de 405 t au décollage avec une charge utile de 122 t et 230 t de carburant. Face à lui, le C-5 Galaxy qui pèse lui à vide 172 t ne peut supporter "que" 381 t au décollage avec 193.6 t de carburant soit un différentiel de 24 t, ce qui est considérable sur le marché des gros transporteurs. Aussi, le Ruslan peut transporter hors frêt des passagers : en effet dans une section pressurisée du fuselage juste derrière la voilure, l'An-124 peut acceullir 88 passagers.

    Coté intérieur, le Ruslan se caractérise par une gigantesque soute de 36.00 m de long, 6.40 m de large et 4.40 m de haut soit une capacité de 1 000 m3 .  Une des particularité de l'appareil tient au fait que le déchargement de l'avion peut se faire simultanément d'un côté comme de l'autre de l'appareil. En effet, derrière grâce à une trappe d'ouverture qui ferme la soute et à l'avant grâce au système de levage du cockpit. La soute de l'avion est équipée de deux ponts roulants disposant chacun de deux palans qui eux permettent de supporter chacun 20 t de charge. Son énorme train d'atterrissage constitué de 24 roues lui permet de réduire sa pression au sol donc de pouvoir lui permettre d'opérer à partir de pistes non aménagées et sommaires. Ainsi, il peut se contenter d'une piste de seulement 1 200 m de long. Sa roulette de nez lui permet de faire demi-tour sur une piste de seulement 45 m de large en sachant ses dimensions.

    Détail de son train d'atterrissage


    Après son premier vol, le prototype effectua divers autres tests nécessaires à sa mise en service. Entre-temps, un second prototype fut construit à Kiev en Ukraine. En 1985, il participa à la 36e édition du salon du Bourget qui s'est tenu à l'époque du 31 mai au 9 juin. Juste après, il obtint divers records de charges : le 26 juillet 1985 par exemple avec une charge de près de 172 t.
    Ensuite, l'appareil entra en production et les premières livraisons à l'armée soviétique débutèrent en 1987. Quant à son utilisation civile, elle ne débuta quand 1993 puisque l'avion n'a obtenu sa certification civile que le 30 décembre 1992.

    Détail du chargement d'un morceau de fuselage dans le Ruslan


    Depuis 1995, la production en série de l'appareil se serait arrêté. En effet, elle se serait terminé alors avec un total de 46 exemplaires construits (55 selon d'autres sources). 26 auraient été livrés à l'armée russe et l'autre partie soit 20 dans le civil. Au total quatre ont dû être rayés des registres. L'accident le plus mémorable est celui du An-124 RA82005, qui s'est écrasé à Irkutsk faisant 91 victimes dont 45 au sol.
    Depuis sa mise en service datant de 1987, l'avion a été utilisé aussi bien pour le transport de matériels militaires que civils voire spatiales. La compagnie civile la plus importante est Volga Dniepr qui compte sept exemplaires. Ils servent également pour les évacuations des réfugiés des zones hostiles. Ainsi dans ce rôle, l'An-124 avait procédé il y a quelque années à l'évacuation de certains réfugiés du Koweït et de l'Irak. Environ tout les trois mois aussi, un Antonov An-124 de Volga Dniepr apporte en Guyane les satellites devant être mis sur orbite.
    Le Ruslan est donc l'avion de transport lourd par excellence. Depuis quelque années son titre d'avion le plus grand a été récupéré par l'Antonov An-225 Mria (rêve).

    Ses Versions :

    - Antonov An-124 Ruslan : Version de base de l'avion
    - Antonov An-124-100 : Version commerciale
    - Antonov An-124-100M-150 : Version commerciale équipé d'une avionique occidentale
    - Antonov An-124-102 : Version commerciale avec une avionique de type EFIS (Electronic Flight Instrument System)
    - Antonov An-124-130 : nc
    - Antonov An-124-135 : nc
    - Antonov An-124-150 : Version modernisé du An-124-100
    - Antonov An-124-200 : Version équipée de quatre General Electric CF6-80C2 de 263 kN unitaire
    - Antonov An-124-210 : Version anciennement proposée à la RAF dans le cadre du programme STSA mais finalement gagné par le C-17A

    Caractéristiques :

    Nationalité : Soviétique
    Constructeur : Antonov
    Date du premier vol : 26 décembre 1982
    Date de mise en service : 1987
    Nombre d'exemplaires construits : 46
    Rôle : Avion de transport lourd
    Équipage : 6 + 88 passagers
    Envergure : 73.30 m
    Longueur : 68.96 m
    Hauteur : 20.78 m
    Surface alaire : 628 m²
    Poids à vide : 175 000 kg
    Poids maxi au décollage : 405 000 kg
    Charge utile : 122 000 kg
    Moteur : Quatre réacteurs Ivchenko Progress D-18T
    Puissance : 229.5 kN unitaire
    Vitesse maxi : 865 km/h
    Vitesse de croisière : 800/850 km/h
    Vitesse ascensionnelle : nc
    Plafond : 12 000 m
    Autonomie : 5 400 km avec 110 t
    Charge alaire : 365 kg/m²
    Armement : Aucun

     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :