• En 1939, la Swiss Federal Constructions Works (EKW)  se pencha sur l'étude d'un appareil pouvant à la fois servir de chasseur et de bombardier.
    Désigné EKW C-36, il fut promptement construit puisqu'il effectua son premier vol la même année qu'il fut développé.
    Il se présentait comme un appareil biplace, monomoteur, monoplan à aile basse, bidérive avec un train d'atterrissage classique entièrement rétractable, comparable au Ilyushin Il-2 Sturmovik (mise à part un détail :  la bidérive, qui laissait un champ de visée plus nette pour le mitrailleur).
    Il entra en service en 1942 dans la Swiss Air Force (Force Aérienne Suisse) comme chasseur-bombardier, mais ne connut jamais le combat pour cause de neutralité.
    La Seconde Guerre Mondiale terminée, l'Armée de l'Air Suisse se rendit vite compte qu'il lui fallait un remplacant au C-36 : un jet de combat.
    Il fut maintenu en service jusqu'en 1960 comme avion de formation et remorqueur de cibles, mais avec difficulté car la maintenance devenait problématique.
    L'Armée chercha à le remplacer ,(pour le rôle d'avion remorqueur de cibles) et
    EKW trouva une solution : pourquoi ne pas remettre à neuf les C-36.
    C'est ainsi que 24 exemplaires du C-36 devinrent des C-3605 par simple remplacement du  moteur d'origine par des Lycoming T53 L7 plus puissants en lieu et place des Hispano Suiza.
    La carrière du C-36 fut donc ralongée de 27 ans, c'est à dire jusqu'à la date de retrait du C-3605 qui est 1987.


    Caractéristiques : (C-3605)

    Nationalité : Suisse
    Constructeur : EKW
    Date du premier vol : 1939
    Date de mise en service : 1942
    Date de retrait : 1987
    Nombre d'exemplaires : 175
    Rôle : Avion d'attaque au sol (C-36) et remorqueur de cible (C-3605)
    Equipage : 2
    Envergure : 13.74 m
    Longueur : 12.40 m
    Hauteur : 4.05 m
    Surface alaire : 28.70 m²
    Poids à vide : 2 634 kg
    Poids maxi au décollage : 3 716 kg
    Moteur : Un Lycoming T53 L7
    Puissance : 1 100 ch
    Vitesse maxi : 432 km/h
    Vitesse ascensionnelle : 12.6 m/s
    Plafond : 10 000 m
    Autonomie : 980 km
    Armement : aucun


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique